Retour

Chemins de Roulement

Poteaux et file de chemin de roulement en H ou caisson, permettant des portés jusqu'à 40 mètres entre poteaux...

Le chemin de roulement est constitué par une poutre (profil en H ou similaire) qui repose sur deux poteaux successifs du bâtiment et supporte le rail de roulement. Le rail de roulement peut être constitué par des carrés ou rectangles en acier laminé soudé sur la poutre ou par des profilés spéciaux (rails Vignole ou Burbach). Ces rails sont généralement fixés par clames. Il est indispensable de prévoir un système de fixation qui permette des réglages ultérieurs en hauteur et en largeur pour compenser les déformations inévitables du bâtiment ou de l'aire de travail.

Les rails destinés à guider un portique seront montés en saillie ou en caniveau et, dans certains cas (semi-portiques), afin d'éviter de gêner la circulation au sol, on utilisera des galets lisses circulant sur une voie lisse formant plan au niveau du sol (un dispositif antidérailleur sera monté à chaque extrémité du sommier supérieur).

Poutres

Poutres en profilé du commerce

Cette construction est économique, mais elle a un poids mort relativement élevé. On la rencontre surtout pour des ponts de portée et capacités de levage faibles. Les profilés utilisés sont principalement en acier du type HEA ou HEB (norme NF A 45-201).

Poutres ou poteaux mécanosoudées

Afin d'optimiser leurs caractéristiques mécaniques (horizontale et verticale), les poutres sont reconstituées par mécanosoudure :

  • en caisson : la poutre se compose de deux semelles supérieures et inférieures, deux tôles d'âme de faible épaisseur généralement renforcées par des cornières soudées, et des entretoises qui évitent le flambage des tôles d'âme,
  • d'autres solutions intermédiaires sont parfois employées, notamment : construction à base de profilé renforcée par des poutres de rive ou des tôles d'âme verticales soudées sur les ailes des profilés (treillis) ou construction triangulée tubulaire. On notera que la construction en treillis est en voie de disparition.
    • - rails de roulement
    • - poutres support
    • - poteaux
    • - butées d'extrémité


Modèles indépendants du bâtiment ou repris sur la charpente

  • Fabrication et installation de l'ensemble des chemins de roulements, qu'ils soient indépendants du bâtiment ou bien repris sur la charpente.
  • Possibilité de renforcement des chemins de roulements existant afin d'augmenter la capacité de levage permettant ainsi l'ajout d'un deuxième pont roulant à plus fort tonnage.

Chemin de roulement de type caisson
Chemin de roulement en profilé de type HEA